Source ID:; App Source:

Gagnon-Tremblay confiante et Hébert encouragé

«Pour moi, les sondages, c'est le 8 décembre!»

Même si la députée Monique Gagnon-Tremblay se retrouve presque nez à nez avec Réjean Hébert dans les intentions de vote, elle se dit confiante de décrocher un septième mandat auprès de ses électeurs.

Un sondage Segma réalisé pour le compte de La Tribune et d'Info Astral Média démontre qu'après répartition proportionnelle des indécis, la ministre libérale recueille 43 % des intentions de vote dans Saint-François, comparativement à 41 % pour le candidat péquiste Réjean Hébert. Aux yeux du président de Segma, Raynald Harvey, les perspectives de victoire de Mme Gagnon-Tremblay s'avèrent «très précaires».

 

«Je fais mon travail, je me suis fait un plan de match et je n'y déroge pas, quoi qu'il arrive. Mon expérience m'a toujours démontré de ne rien tenir pour acquis. En même temps, je suis confiante», dit-elle en rappelant que les répondants au sondage lui ont attribué une note de 67 % pour le travail réalisé au cours de son sixième mandat.

Ce sera à la population de décider, fait valoir celle qui croit mériter, «en toute humilité», la confiance des citoyens. «La population a le choix entre un gouvernement stable et majoritaire ou se retrouver avec la crise politique avec laquelle on se retrouve à Ottawa. Les gens vont devoir prendre une décision.»

M. Harvey faisait également ressortir le fait que Mme Gagnon-Tremblay peut être perçue comme «l'establishment», «l'histoire du passé», alors que le Dr Hébert s'avère un candidat vedette, dont la confiance accordée dans le domaine de la santé s'avère un atout pour sa candidature.

Contradictoire, le fait qu'elle dispose d'une longue expérience mais que celle-ci semble jouer en sa défaveur? «Je pense au contraire que dans un contexte de ralentissement économique, on veut toujours avoir quelqu'un qui a de l'expérience et qui est là depuis longtemps. On cherche toujours à avoir une équipe expérimentée. Je pense que Jean Charest a une équipe expérimentée. Je pense qu'on a un plan, une vision, un projet de société...» fait-elle valoir.

Le doyen de la faculté de médecine et de sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke se dit pour sa part encouragé de ces résultats, d'autant plus qu'il savait dès le départ que Saint-François ne serait pas une circonscription facile à prendre. «Je suis encouragé parce que ça montre que le travail auprès des électeurs a porté ses fruits», indique M. Hébert. «Je pense que les gens veulent du changement. Ils en ont assez des libéraux, ils en avaient assez en 2007. Ils me perçoivent comme une personne qui peut incarner ce changement...» souligne M. Hébert.

Le sondeur soutient que le taux de participation aux élections pourrait jouer en faveur de Mme Gagnon-Tremblay, qui peut compter sur un électorat plus participatif. Le Dr Hébert assure que son équipe va s'assurer de faire sortir le vote. Même chose du côté de Mme Gagnon-Tremblay, qui dit compter sur une bonne organisation.

Et le plan de match pour les derniers jours de campagne? Réjean Hébert promet d'être très présent sur le terrain. Il aura d'ailleurs la visite de la députée sortante Louise Harel aujourd'hui et fera part de ses engagements au niveau social. Mme Gagnon-Tremblay rencontrera aussi le plus de gens possible et mettra en valeur le plan économique des libéraux.

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer