Bobino et Bobinette se sont tus définitivement. L'auteur d'émissions jeunesse Michel Cailloux s'est éteint le 3 septembre des suites d'une pneumonie. Il avait écrit les textes de la série Bobino durant 28 ans. Il était aussi un magicien reconnu.

Mis à jour le 17 sept. 2012
Didier Bert, collaboration spéciale LA PRESSE

Né à Issoudun, dans le centre de la France, Michel Cailloux avait émigré au Québec avec sa femme Christiane Germaneau en 1955. Après sept jours de bateau, le couple avait été accueilli par le frère de Michel, André, mieux connu sous le nom de Grand-père Cailloux, dont on se souviendra des talents de chanteur, comédien et conteur.

«Mes parents sont arrivés à Joliette avec 500 $ en poche. Soit ils reprenaient le bateau, soit ils achetaient un poêle à bois... Ils ont acheté un poêle à bois, et sont restés au Québec», raconte Sophie Cailloux, la fille de Michel.

Michel Cailloux gagne alors sa vie en donnant des cours privés de français. Féru de magie, il entre à Radio-Canada pour tenir le rôle du moustachu Michel le magicien dans La Boîte à surprise, émission phare pour enfants, à l'antenne de 1956 à 1972.

Il perpétuera Michel le magicien dans Alphabus, diffusée sur le canal Famille. «Il avait toujours un bon mot pour présenter ses numéros. Il m'a donné la piqûre», affirme le magicien et animateur Luc Langevin, un téléspectateur assidu de l'émission dans son enfance.

Le grand public gardera en mémoire la série Bobino, dont Michel Cailloux était le scénariste. De 1957 à 1985, dès la sortie de l'école, les enfants se précipitaient devant leur télévision pour retrouver leurs personnages favoris: Bobino et sa petite soeur Bobinette. L'horaire n'a jamais changé, du lundi au vendredi à 16 h. Plus de 5000 émissions ont été diffusés.

«Bobino, c'était la création de Guy Sanche qui a commencé en présentant des petits bouts de films», se rappelle Christine Lamer, la marionnettiste et la voix de Bobinette durant 13 années. «Michel a proposé de lui écrire des textes.»

Le père de Bobinette

«C'est Michel Cailloux qui a créé le personnage de Bobinette, et qui l'a dessiné. Il lui a donné son propre caractère: espiègle, heureux et positif. C'était un grand enfant qui savait toujours s'émerveiller», témoigne Christine Lamer.

Michel Cailloux écrivait 200 épisodes par an, dans le souci de soigner la langue française et d'aborder des sujets aussi variés que les grands compositeurs ou les Olympiques.

Bobino et Bobinette se jouaient des tours, armés d'une poire à eau, de poudre à éternuer et de poil à gratter. Les personnages présentaient des dessins animés venus du monde entier. Les jeunes téléspectateurs se souviendront de Bobino qui s'adressait à eux en les appelant «mes tout-petits». Ces petits téléspectateurs se souviendront des personnages secondaires comme Camério, Tapageur ou Télécino. Guy Sanche est mort en 1988.

Outre son épouse, Michel Cailloux laisse dans le deuil ses trois filles, qu'il appelait ses Bobinettes. Toutes les trois travaillent aujourd'hui auprès des jeunes. Sophie est professeure en maternelle. «Mon père m'a transmis le goût d'émerveiller les enfants», confie-t-elle. Marie-France enseigne au cégep, Brigitte s'occupe d'enfants en difficulté.

Michel Cailloux était Chevalier de l'Ordre national du Québec, Officier de l'Ordre du Canada, et avait été fait Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le ministère français de la Culture.