Une fin de semaine pluvieuse et plus froide est prévue dans la plupart de la Colombie-Britannique, ce qui pourrait potentiellement permettre aux équipes combattant plus de 250 incendies de forêt dans toutes les régions de la province de reprendre leur souffle.

La Presse Canadienne

Le premier incendie significatif de la saison sur l’île de Vancouver fait désormais partie du lot. Le district régional de Cowichan Valley a déclaré l’état d’urgence local dans une région à l’ouest de Ladysmith après qu’un incendie ait pris forme jeudi.

Aucune maison n’est menacée dans cet incendie d’environ 20 hectares, mais un ordre d’évacuation a été publié en raison d’infrastructures gazières de FortisBC se situant dans une région rurale au nord-ouest de la ville.

L’agence de protection des forêts contre le feu a affirmé qu’une équipe d’intervention de 10 personnes et plusieurs avions travaillaient sur les lieux avec des pompiers provenant de services d’incendie locaux et que d’autres ressources allaient être déployées en soutien.

Le danger d’incendie sur la majorité de l’île de Vancouver et dans des parties du Coastal Fire Centre est qualifié de haut à extrême, tout comme dans des portions de cinq autres quartiers généraux.

Des ordres d’évacuation et des alertes ont été publiés pour plusieurs des 30 incendies de forêt hautement visibles ou potentiellement dangereux de la province. Environnement Canada prédit toutefois cette fin de semaine des temps nuageux et pluvieux, en plus de températures qui avoisinent les 15 degrés Celsius dans certaines régions de l’intérieur méridional.

Les ordres d’évacuation ont été réduits à des alertes pour plus de 650 domiciles dans la région de Lower Nicola, à l’ouest de Merritt, vendredi.

Les résidants avaient été forcés de quitter leur domicile il y a cinq jours en raison de l’incendie de forêt de Lytton Creek.

L’ordre d’évacuation est toujours en vigueur dans la ville voisine de Merritt.

Le ministère des Forêts a indiqué que près de 8600 kilomètres carrés avaient été brûlés depuis le début de la saison des incendies. L’agence de protection des forêts contre le feu a averti que les conditions de cette année égalaient celles de 2017. La province avait alors perdu 12 000 kilomètres carrés de forêt, lors de la deuxième pire saison des incendies enregistrée.