(Montréal) La Croix-Rouge canadienne invite la population à contribuer au fonds « Séisme en Haïti » qu’elle a mis en place dans la foulée du tremblement de terre qui a dévasté le sud-ouest du pays, samedi.

La Presse Canadienne

Le plus récent bilan de la catastrophe fait état de près de 1300 morts, 5700 blessés et d’importants dommages.

Le séisme a presque rasé certaines villes et déclenché des mouvements de sol qui entravent les efforts de sauvetage dans un pays déjà aux prises avec la pandémie de coronavirus, l’assassinat récent du président et une vague de violence de bandes criminelles.

Le Bureau de la protection civile d’Haïti a déclaré que plus de 7000 maisons ont été détruites et près de 5000 autres endommagées. Des hôpitaux, des écoles, des bureaux et des églises ont également été touchés.

Et voilà qu’Haïti voit s’approcher la tempête tropicale Grace qui pourrait provoquer d’autres dégâts à compter de lundi soir. Grace pourrait déverser sur Haïti de fortes pluies, entraîner des inondations et des glissements de terrain.

La Croix-Rouge canadienne assure que les dons versés au fonds « Séisme en Haïti » serviront à répondre aux besoins immédiats des sinistrés, à appuyer les efforts de secours, à favoriser le rétablissement à long terme et à renforcer le niveau de résilience.

L’argent servira aussi à préparer Haïti et les régions touchées à faire face à d’autres sinistres, y compris les situations d’urgence pouvant découler du tremblement de terre.

L’aide apportée à la Croix-Rouge canadienne et les régions dans lesquelles se dérouleront les interventions pourraient changer en fonction des besoins émergents ou des sinistres à venir.

L’organisme signale que les frais de collecte de fonds liés aux appels d’urgence ne représenteront pas plus de 5 % des sommes recueillies.