La frontière terrestre entre le Canada et les États-Unis, qui était fermée depuis mars 2020, sera rouverte aux voyageurs américains pleinement vaccinés ce lundi. Tous les voyageurs arrivant par voie aérienne seront également exemptés de la quarantaine obligatoire à l’hôtel, peu importe leur statut vaccinal.

Alice Girard-Bossé
Alice Girard-Bossé La Presse

« En ce moment, le Canada est bien positionné en termes de couverture vaccinale, les vaccins sont assez efficaces et les États qui sont concernés, soit ceux du nord des États-Unis, ne sont pas ceux qui sont les plus touchés par la hausse des cas pour le moment. Pour ces raisons, ça demeure assez sécuritaire », affirme Benoit Barbeau, virologue et professeur au département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montréal.

Les Américains qui ont été entièrement vaccinés au moins 14 jours avant leur arrivée au Canada pour un voyage non essentiel pourront entrer au Canada par la frontière terrestre en présentant une preuve de vaccination numérique. Les vaccins autorisés sont ceux de Pfizer, de Moderna, d’AstraZeneca et de Janssen (Johnson & Johnson).

La situation devrait rester maîtrisée si les voyageurs respectent les mesures sanitaires en place, estime M. Barbeau.

On devra faire confiance aux voyageurs qui devront respecter les mesures sanitaires selon les différentes régions du Canada.

Benoit Barbeau, virologue

Si la situation épidémiologique au pays reste favorable, le 7 septembre 2021, le gouvernement canadien a l’intention d’ouvrir les frontières du Canada à tous les autres ressortissants étrangers considérés comme entièrement vaccinés.

À l’inverse, les Canadiens ne peuvent toujours pas se rendre de l’autre côté de la frontière. Le 21 juillet, les États-Unis ont annoncé qu’ils prolongeaient la fermeture de la frontière terrestre avec le Canada jusqu’au 22 août. La semaine suivante, ils ont annoncé que leurs frontières demeuraient fermées aux voyageurs internationaux, justifiant cette décision par la propagation rapide du variant Delta.

Voies aériennes

À partir du 9 août 2021, d’autres assouplissements pour les voyageurs arrivant par voie aérienne entreront en vigueur au pays. Les voyageurs entièrement vaccinés n’auront plus à passer un test de dépistage à leur arrivée à moins d’avoir été sélectionnés au hasard pour en passer un.

Avec les vaccins, on peut permettre aux voyageurs d’avoir accès à certains privilèges et je crois que ces privilèges sont bien dosés. Je doute qu’il y ait beaucoup de nouveaux cas provoqués par leur entrée au Canada.

Benoit Barbeau, virologue

Tous les voyageurs, quel que soit leur statut vaccinal, devront continuer de présenter le résultat d’un test moléculaire de détection de la COVID-19 effectué avant leur départ pour le Canada. Les exigences en matière de dépistage obligatoire restent les mêmes pour les voyageurs non vaccinés.

Fin de la quarantaine à l’hôtel

L’obligation de passer trois nuits à l’hôtel prendra aussi fin lundi pour tous les passagers dont l’arrivée se fait par voie aérienne.

Les vols internationaux de passagers pourront en plus atterrir aux aéroports Stanfield d’Halifax, Jean-Lesage de Québec, Macdonald-Cartier d’Ottawa, James-Armstrong-Richardson de Winnipeg ainsi qu’à l’aéroport international d’Edmonton.

Jusqu’à présent, seuls les aéroports de Calgary, Vancouver, Toronto et Montréal étaient autorisés à accueillir des voyageurs internationaux par avion.

Rappelons que depuis le 22 février dernier, les voyageurs étaient tenus de se placer en quarantaine dans un établissement d’hébergement autorisé par le gouvernement jusqu’à l’obtention du résultat du test de dépistage effectué à leur arrivée. Depuis le 4 juillet, les voyageurs entièrement vaccinés n’étaient plus tenus de se mettre en quarantaine.