(Ottawa) Un groupe de chefs héréditaires de la nation Wet’suwet’en en Colombie-Britannique doit passer la journée avec des partisans mohawks en Ontario.

La Presse canadienne

Les chefs héréditaires de la Colombie-Britannique remercient les Mohawks de les avoir appuyés dans leur opposition à un projet de gazoduc sur leur territoire traditionnel en bloquant une voie ferrée critique entre Toronto et Montréal.

Un avis disant à la police et aux journalistes de rester à l’écart indique que le rassemblement est destiné à célébrer l’amitié, la guérison, la paix et l’optimisme et à parler de politique.

Le blocus ferroviaire, et d’autres du même genre à travers le pays, a été établi après que la GRC eut imposé une injonction du tribunal contre les chefs héréditaires et sympathisants de la nation Wet’suwet’en, les forçant à quitter une route d’accès à un chantier pour le gazoduc Coastal GasLink.

Cela fait partie d’un projet de plusieurs milliards de dollars visant à envoyer du gaz naturel à un terminal de la côte de la Colombie-Britannique pour l’exportation, qui bénéficie d’un large soutien de conseils de bande élus le long de la route.

Les chefs héréditaires de Wet’suwet’en disent qu’ils sont prêts à parler avec des représentants du gouvernement fédéral, mais seulement après le départ de leurs terres traditionnelles de la GRC et de travailleurs de Coastal GasLink.