(Edmonton) L’enquête publique de l’Alberta pour savoir si des fonds étrangers financent des manifestations anti-pétrole au Canada va être prolongée.

La Presse canadienne

La ministre de l’Énergie Sonya Savage a déclaré que les premières conclusions du commissaire à l’enquête, Steve Allan, montrent que davantage de travail est nécessaire pour terminer le rapport final.

Sonya Savage a indiqué que le gouvernement prolongeait la date limite pour le rapport au 30 octobre. La date initiale était le 2 juillet.

Également, un million de dollars supplémentaires seront ajoutés au budget actuel de 2,5 millions de dollars.

L’argent proviendra du budget du Centre canadien de l’énergie, décrit par le premier ministre Jason Kenney comme un « centre des opérations » (« war room ») servant à réagir et à corriger la « désinformation » sur l’industrie énergétique de la province.

Cette enquête était une promesse électorale faite par le premier ministre Jason Kenney, qui a déclaré qu’il croyait que des bailleurs de fonds étrangers finançaient des manifestants au Canada pour saper la réputation de l’industrie pétrolière et gazière de l’Alberta.

Des critiques affirment que le commissaire Steve Allan n’est pas en train d’établir des faits, mais que son mandat est plutôt de prouver une conclusion prédéterminée et, ce faisant, nuire à la réputation de ceux qui remettent en question légitimement et légalement l’expansion des opérations pétrolières et gazières.

À la fin de l’année dernière, le cabinet d’avocats en environnement Ecojustice a intenté une action en justice, demandant à un tribunal d’annuler l’enquête, affirmant que le processus était motivé par des considérations politiques, préjugeait des conclusions et ne relevait pas de la compétence provinciale.

Sonya Savage, dans un communiqué publié jeudi, a déclaré qu’il était essentiel que le commissaire Allan ait les ressources et le temps nécessaires pour faire le travail correctement.

« La façon dont l’Alberta — et le Canada — traversera cette crise économique dépendra en grande partie de la survie et de la reprise réussie de notre secteur de l’énergie », a déclaré la ministre Savage.

« Nous attendons avec impatience les recommandations du commissaire. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir l’une des industries les plus importantes du Canada alors que nous nous dirigeons vers la reprise économique et une prospérité renouvelée », a indiqué la ministre de l’Énergie.