Le Canada a appelé samedi ses ressortissants à éviter tout voyage ou a faire preuve de prudence dans plusieurs pays du Moyen-Orient « à cause du risque accru d’attaques », après la mort du général iranien Qassem Soleimani tué par une frappe américaine à Bagdad.

Agence France-Presse

Le ministère canadien des Affaires étrangères a indiqué avoir mis à jour ses conseils de sécurité « pour plusieurs destinations (au Moyen-Orient) en raison d’un risque accru d’attaques » et invité les Canadiens à faire preuve de prudence « car les conditions de sécurité pourraient s’aggraver rapidement ».

Le ministère invite les Canadiens a éviter tout voyage en Irak, jugeant « l’état de sécurité volatil, imprévisible et potentiellement dangereux » et conseille à ceux qui s’y trouveraient de quitter le pays. Des avertissements similaires concernent la Syrie et l’Afghanistan.

Ottawa conseille en outre à ses ressortissants de faire preuve d’une « grande prudence » dans des pays comme le Liban, la Jordanie, Bahreïn, Oman, les Émirats arabes unis, ainsi qu’en Israël, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

En ce qui concerne l’Iran, Ottawa conseille « une grande prudence » en notant que « de violentes manifestations pourraient survenir au cours des prochains jours » et les conditions de sécurité « se détériorer rapidement ».

La mission de l’OTAN en Irak, qui est dirigée par la majore générale canadienne Jennie Carignan, a suspendu ses opérations d’entraînement en Irak après l’attaque américaine qui a coûté la vie au général Soleimani.