(Ottawa) Le gouvernement libéral met en place plusieurs nouvelles mesures pour protéger les travailleurs migrants vulnérables et les immigrants vivant au Canada.

La Presse canadienne

À partir de la semaine prochaine, les travailleurs étrangers temporaires qui se retrouveront dans une situation de travail abusive au Canada pourront demander un permis de travail ouvert, ce qui leur permettra de trouver un autre emploi au pays.

Cette mesure arrive en réponse à un certain nombre de cas documentés de travailleurs migrants victimes d’exploitation, de violations des droits de la personne et de problèmes de logement dans le pays.

De plus, à la mi-juillet, les nouveaux arrivants victimes de violence familiale pourront demander un permis de séjour temporaire gratuit leur conférant un statut d’immigrant légal au Canada, ce qui leur donnera un permis de travail et une couverture de soins de santé.

Le ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen, a déclaré que personne ne devrait craindre davantage de perdre son statut d’immigrant que d’échapper à la maltraitance.

En outre, le gouvernement accélère le traitement des demandes de résidence permanente présentées pour des motifs humanitaires par des personnes victimes de violence familiale.