Les dizaines de milliers de Québec en vacances ces deux dernières semaines dans la province garderont, en général, le souvenir d’une période de repos chaude et ensoleillée.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

En moyenne, les différentes régions du Québec ont reçu de 50 % à 75 % moins d’eau que la normale saisonnière, indique Amélie Bertrand, météorologue à Environnement Canada. « C’est très en dessous de la normale, remarque-t-elle. Il n’y a pas eu beaucoup de jours avec de la pluie. » Quelques épisodes orageux ont apporté des précipitations, mais sans durer très longtemps.

L’an dernier, le mois de juillet, particulièrement chaud et humide, avait battu des recors absolus dans plusieurs municipalités québécoises. Cette année, les températures ont été de 1 à 2 degrés Celsius plus élevées que la moyenne saisonnière. Deux courtes vagues de chaleur ont balayé le Québec au cours des deux dernières semaines, au début des vacances de la construction et quelques jours avant leur fin.

Pour le dernier samedi des vacances, des orages sont possibles dans plusieurs régions, comme l’Outaouais, Montréal, l’Estrie, Québec et la Gaspésie. La Gaspésie et la Côte-Nord devraient connaître un temps plutôt nuageux encore dimanche, mais ça devrait être le retour au beau temps pour la majorité des autres régions du sud du Québec. « Il devrait y avoir du soleil à profusion et la température sera dans les normales saisonnières, note Mme Bertrand. Ce sera confortable. »

Le bon temps ne partira pas avec le retour au travail de dizaines de milliers de Québécois : le mois d’août s’annonce beau et chaud. « L’été est loin d’être terminé, souligne Mme Bertand. La tendance à long terme, c’est que l’été semble vouloir s’accrocher. »

La belle saison a été plus difficile pour les campeurs de Saint-Roch-l’Achigan et Lac-aux-Sables, qui ont connu chacun une tornade au cours de l’été. En moyenne, la province en compte environ six l’été.