(Boucherville) Des fonctionnaires fédéraux poursuivent leurs manifestations pour dénoncer les torts subis à cause du système de paie Phénix. Ils manifestent mardi matin à Boucherville, en Montérégie.

La Presse canadienne

L’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) annonce qu’une quarantaine de ses membres entendent bloquer l’accès du Centre de traitement d’assurance-emploi situé sur la rue d’Avaugour, où travaillent près de 250 fonctionnaires.

Le syndicat se plaint que le gouvernement du Canada ait récemment proposé 1,25 jour de congé par année aux membres payés par le système Phénix en guise de compensation pour quatre ans de difficultés du système de paie. L’AFPC qualifie cette proposition de dérisoire.

Le système de paie Phénix, conçu par IBM, a eu de nombreuses ratés, entraînant des trop-payés, des sous-payés et des non-payés pendant une période donnée.

D’autre part, les équipes de négociation de l’AFPC ont déclaré l’impasse après avoir reproché au gouvernement de ne pas avoir proposé de véritables progrès dans la négociation d’une nouvelle convention collective.

Il s’agit de la quatrième fois que des fonctionnaires manifestent devant un édifice fédéral depuis la mi-mars, après celui d’Estimauville à Québec, celui du boulevard René-Lévesque Ouest à Montréal et celui de la rue Lafontaine à Saguenay.