(Calgary) La police de Calgary annonce que des accusations de meurtre au deuxième degré devraient être déposées contre un homme relativement à la découverte des corps d’une mère et de sa fillette qui étaient portées disparues depuis près de deux semaines.

La Presse canadienne

Les restes présumés de Jasmine Lovett et de sa fille Aliyah Sanderson, âgée de 22 mois, ont été découverts dans une zone boisée de la région de Kananaskis, un territoire sauvage à l’est des Rocheuses.

Le sergent-chef Martin Schiavetta a déclaré aux journalistes que l’ami de cœur de la femme, qui avait été interrogé par les policiers après les disparitions, avait été de nouveau arrêté.

La police croit que le suspect et Mme Lovett étaient en relation et qu’il s’agit d’une attaque motivée par des enjeux conjugaux, a indiqué le sergent Schiavetta, ajoutant que cette relation s’était détériorée au fil du temps.

Les enquêteurs estiment que la femme et la fillette ont été tuées entre la nuit du 16 avril et le matin du 17 avril. Leurs corps auraient ensuite été transportés dans la région de Kananaskis entre le 17 et le 20 avril.

Les autorités n’ont pas voulu identifier le suspect jusqu’à ce que des accusations soient déposées, plus tard lundi ou mardi.

Robert Leeming, âgé de 34 ans, avait confié à certains médias qu’il était l’homme questionné par les policiers, précisant que Mme Lovett et sa fille vivaient dans sa maison du sud-est de Calgary. Il a clamé son innocence.

Des autopsies seront pratiquées lundi, mais la cause de leur mort ne devrait pas être rendue publique.

La police ne précise pas ce qui a mené à la découverte des corps, vers 4 h, lundi, étant donné qu’elle souhaite protéger l’intégrité de l’enquête et les procédures judiciaires.

Mme Lovett et la petite Aliyah ont été vues la dernière fois le 16 avril. Un achat en ligne avait été effectué à partir du compte bancaire de Mme Lovett deux jours après, mais la police n’était pas certaine que la dame avait elle-même effectué la transaction.