La Gendarmerie royale du Canada a choisi de se distancier d'une brochure réalisée par deux groupes islamiques visant à empêcher de jeunes musulmans à se joindre à des mouvements extrémistes.

Publié le 30 sept. 2014
LA PRESSE CANADIENNE

L'objectif de ce manuel intitulé «Unis contre le terrorisme» est de concurrencer les vidéos de recrutement produites par des groupes extrémistes comme l'État islamique. Cette brochure a été publiée par le Conseil national des musulmans canadiens et l'Association des services sociaux islamiques.

Mardi, la GRC a publié un communiqué disant qu'elle ne pouvait pas appuyer, en dernière analyse, «le ton accusatoire de certains éléments de la brochure». Elle a donc enjoint la GRC du Manitoba de ne pas continuer avec cette initiative.

Le corps policier a reconnu avoir contribué à la section intitulée «Comprendre la radicalisation et le rôle de la GRC dans l'application des lois et de la sécurité nationale» du manuel. Il a toutefois ajouté qu'il n'était pas imputable de toute autre matière contenue dans cette publication.

La GRC n'a pas voulu préciser quel aspect de la brochure l'inquiétait. Toutes les questions à ce sujet devaient être posées aux deux groupes islamiques, a-t-il affirmé.

Lundi, la présidente de l'Association des services sociaux islamiques, Shahina Siddiqui, a dit que ce manuel était un guide visant à informer les parents des signes pouvant démontrer une radicalisation chez leurs enfants: un soudain comportement antisocial, un intérêt pour les sites Internet de groupes extrémistes et des opinions contre les femmes.