Source ID:; App Source:

Les funérailles de Jacqueline Lessard célébrées à Lamarche

Les petits-enfants de Jacqueline Lessard, Claude et Jennifer,... (Photo Gimmy Desbiens, Le Quotidien)

Agrandir

Les petits-enfants de Jacqueline Lessard, Claude et Jennifer, ouvraient la marche qui menait à l'église.

Photo Gimmy Desbiens, Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne

«Une vraie sainte». C'est en ces mots que les enfants de Jacqueline Lessard ont décrit leur maman, qui s'est éteinte il y a un peu plus d'une semaine, à l'âge vénérable de 87 ans. La petite église de Lamarche était bondée, dimanche matin, où un dernier hommage a été rendu à cette missionnaire qui aura consacré de nombreuses années aux orphelins haïtiens.

La cérémonie touchante, qui a réuni autour de 200 personnes, avait lieu dans la même église où Jacqueline Lessard s'était unie à son défunt mari Louis-Joseph Savinsky, il y a de cela plusieurs décennies.

«Jacqueline Lessard a consacré sa vie à ses sept enfants, mais aussi à son autre famille d'Haïti. C'était une mère aimante et généreuse. Un grand livre d'histoire avec plusieurs pages. Nous ne pouvons que nous émerveiller devant son travail de maman de ses propres enfants, certes, mais aussi de tous ces petits orphelins», a exprimé le curé qui présidait la cérémonie, Gilles Garneau.

Jacqueline Lessard était surtout connue comme l'instigatrice de la Fondation Jacqueline Lessard, qui oeuvrait en Haïti. Au lendemain du séisme qui a violemment frappé le pays, en janvier 2010, tout le Québec s'était mobilisé autour de son oeuvre. Alors âgée de 85 ans, elle incarnait la bonté et le don de soi. Son orphelinat-école Espoir d'enfants, complètement anéanti, est vite devenu un symbole de solidarité. Par la suite, grâce à quelque deux millions $ amassés, l'établissement a été reconstruit à Croix-des-Bouquets.

De nombreuses personnes ont tenu à lui rendre un dernier hommage, dimanche à Lamarche. Sa fille, Pâquerette Savinsky, a décrit sa mère comme une grande dame, toujours dévouée et attentionnée. «C'était une sainte», a affirmé la fille de Mme Lessard au Progrès-Dimanche. Son mari, Gilles Pelletier, qui connaissait la missionnaire depuis 28 ans, avait seulement de bons mots pour sa belle-mère.

Proches et amis

Des amis et des proches parents de Mme Lessard s'étaient déplacés à l'église de Lamarche. Parmi eux, Dgffrey Bright, un Haïtien d'origine, accompagnait sa conjointe Marie-Hélène Coulombe. Cette dernière était une amie de longue date de Jacqueline Lessard. Les deux petits enfants du couple, Marie-Geneviève et Esteban, ont également assisté à la cérémonie.

«Même si moi et Dgffrey nous sommes rencontrés au Québec et que nous vivons aujourd'hui à Chicoutimi, nous avons toujours été proches de Jacqueline à cause de sa fondation», a indiqué Marie-Hélène Coulombe.

Les petits-enfants de la missionnaire, Claude et Jennifer, portaient l'urne et la photographie de leur grand-mère. Le cortège funèbre s'est ensuite déplacé vers le petit cimetière de la municipalité.

Jacqueline Lessard a consacré les dernières années de sa vie aux enfants de son orphelinat. C'est en novembre 2012 que la triste nouvelle est tombée; elle souffrait d'un cancer de l'intestin. Elle a terminé ses jours à la maison Soli-Can d'Alma, entourée des siens. Elle était la mère de sept enfants, grand-mère de 19 petits-enfants et arrière-grand-mère de 32 petits petits-enfants.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer