Les Canadiens sont prêts à payer plus d'impôt pour protéger leurs programmes sociaux, révèle un sondage mené pour l'Institut Broadbent.

Mis à jour le 11 avr. 2012
Martin Croteau LA PRESSE

Le groupe de recherche de gauche a mandaté la firme Environics pour sonder 2000 personnes sur l'inégalité des revenus. Sans surprise, les trois quarts des Canadiens (77%) la considèrent comme un problème sérieux. Plus de 70% estiment que l'écart croissant entre les revenus des riches et des pauvres sape les valeurs canadiennes. Et 83% des répondants souhaitent que les riches paient plus d'impôt.

Mais ce qui frappe le directeur de l'Institut, Ed Broadbent, c'est que les Canadiens se disent prêts à payer davantage, eux aussi.

«Les Canadiens ne sont pas seulement indignés devant l'inégalité: ils sont prêts à fournir leur part pour la combattre et pour maintenir les programmes sociaux», souligne l'ancien chef du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Une forte majorité des répondants se dit prête à payer des impôts plus élevés pour protéger les services publics et combler l'écart entre les riches et les pauvres. Les partisans du Parti libéral (72%) et du NPD (71%) ne sont pas les seuls de cet avis: plus de la moitié des électeurs du Parti conservateur (58%) abondent dans ce sens.

M. Broadbent estime que la récession de 2008 et le mouvement des indignés ont contribué à la prise de conscience des Canadiens quant à l'écart croissant entre les riches et les pauvres.