Énergie atomique du Canada limitée (EACL) a assuré que la fuite d'eau lourde survenue cette semaine à sa centrale de Chalk River, en Ontario, était sans danger pour le public et l'environnement.

LA PRESSE CANADIENNE

Dans un bulletin de renseignements affiché mardi sur son site Web, EACL explique que 42 litres d'eau lourde ont été renversés au cours de travaux de préparation pour la remise en service de son principal réacteur.

L'incident a été décelé par un équipement de détection, et l'opération de remplissage a été interrompue. Selon la société d'État, la fuite est survenue dans une bride de vanne dans l'un des échangeurs de chaleur du réacteur.

EACL a précisé que l'eau lourde avait été recueillie et qu'elle sera recyclée.

Sept litres d'eau lourde se sont évaporés par le système de ventilation. Cependant, EACL a assuré que ce rejet se situait sous les limites réglementaires établies pour les rejets de tritium.

Le personnel de Chalk River examine actuellement des conduits pour éviter une autre fuite semblable.