Source ID:; App Source:

La neige cède du terrain, mais la pluie arrive

La neige cédait du terrain jeudi, après avoir recouvert une grande partie des... (Photo: PC)

Agrandir

Photo: PC

Agence France-Presse
Washington

La neige cédait du terrain jeudi, après avoir recouvert une grande partie des États-Unis et du Canada bloquant des milliers de voyageurs dans les aéroports pour le réveillon de Noël, mais l'annonce de fortes pluies à venir faisait craindre des inondations.

Au Canada, la situation dans les aéroports s'améliorait lentement jeudi, après l'annulation de centaines de vols les jours précédents due à des tempêtes de neige qui ont forcé des milliers de passagers à réveillonner dans les aéroports du pays.

Le trafic à l'aéroport de Vancouver revenait peu à peu à la normale jeudi matin, seuls cinq vols étant annulés, mais des dizaines d'autres affichaient des retards allant de quelques minutes à trois heures, selon le site Internet des autorités aéroportuaires de la capitale de Colombie-Britannique.

La situation s'améliorait également dans la métropole canadienne Toronto (Ontario, centre), où seule une poignée de vols locaux d'Air Canada était annulée, selon le site Internet de l'aéroport Pearson.

À Montréal (Québec, est), où la neige s'était transformée en pluie verglaçante mercredi, le trafic était entièrement rétabli.

Selon les météorologues canadiens, il s'agit du premier Noël depuis 1971 au cours duquel le pays est entièrement enneigé, des côtes du Pacifique à celles de l'Atlantique.

Du côté des États-Unis, les services météorologiques américains prévoyaient jeudi des pluies froides sur le nord-ouest des États-Unis, une région touchée par des chutes de neige d'une ampleur inhabituelle ces derniers jours, ouvrant enfin la voie d'une limitation des retards dans les aéroports mais aussi à un mélange pluie-neige de mauvais augure. Environ 64 millions d'Américains devaient prendre l'avion, la voiture ou le train pendant les fêtes de fin d'année, selon l'Association américaine de l'automobile, soit 2% de moins que l'année dernière.

Depuis le début de la semaine, de nombreux voyageurs ont été bloqués dans les aéroports en raison des intempéries. Mais la météo leur offrait jeudi un ciel plus dégagé. La Direction fédérale de l'Aviation américaine évoquait des retards désormais inférieurs à 15 minutes, dans la plupart des aéroport du pays, même si plusieurs avions restaient cloués au sol à Las Vegas (Nevada, ouest) en raison de vents trop forts.

Mercredi soir, à l'aéroport de Chicago O'Hare, le deuxième plus fréquenté des États-Unis, un jet privé prêt à décoller a dérapé sur une plaque de verglas et est sorti de la piste, selon la chaîne de télévision CNN. L'incident n'a pas fait de blessés.

Les skieurs des stations du Colorado (ouest) affrontaient de leur côté sur les pistes un froid glacial après plusieurs alertes au blizzard. La ville de Grand Junction devait passer Noël sous 30 cm de neige, avec une alerte aux avalanches.

Jeudi soir, «les conditions vont devenir de plus en plus dangereuses et de nombreuses routes enneigées devraient être impraticables en raison des tempêtes de neige», ont estimé les services météo.

Deux hommes sont morts mercredi dans l'État de l'Utah (ouest) situé dans les Rocheuses, pris dans une avalanche alors qu'ils se déplaçaient en scooter des neiges, selon la presse locale.

Au moins neuf autres personnes sont mortes ces derniers jours en raison des intempéries, dont une femme et son fils de 7 mois tués dans un accident de voiture mercredi dans le Wisconsin (nord).




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer