La vague de surdoses mortelles qui touche Montréal depuis le début de l'été semble s'essouffler selon les dernières données publiées aujourd'hui par l'Agence de la santé de Montréal.

Ariane Lacoursière LA PRESSE

En juillet et en août, un total de cinq personnes sont mortes à la suite d'une surdose d'héroïne dans la métropole alors que les autorités avaient enregistré 12 décès dans le seul mois de mai et 8 décès en juin.

Selon des données du Bureau du coroner, entre une et deux personnes décèdent en moyenne chaque mois des suites d'une surdose au Québec. Or depuis le début de l'été, Montréal enregistrait un nombre bien plus grand de surdoses fatales.

«Un décès lié à une surdose de drogues de rue est toujours regrettable, mais ces données nous indiquent que le nombre de décès rapportés au cours des mois de juillet et août se rapproche de ce qui est plus "normalement" attendu », affirme l'Agence dans un communiqué.

Décès par surdoses à Montréal

>Mai : 12 décès

>Juin : 8 décès

>Juillet : 3 décès

Août: 2 décès