Au lieu d'un mur, Donald Trump accepterait de se contenter d'une haie.

Publié le 28 janv. 2019
Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE