Gouvernement Charest: Les deux mains sur le volant. Gouvernement Couillard: Les deux doigts dans le nez.

Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE