«Et si il y avait des rues pour les taxis et des rues pour les Uber?» - quelqu'un qui aime ça compliquer les affaires.

Publié le 14 févr. 2016
Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE