Si les chefs adoptaient la barbe des séries, on constaterait encore plus à quel point la campagne est longue.

Publié le 11 août 2015
Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE