«On aimerait que le départ de Pauline Marois soit spontané.» - un député péquiste

Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE