L'auteur-compositeur-interprète, Kevin Parent, a livré un témoignage particulièrement émotif hier dans le cadre du procès de Renée Toupin, cette femme de Trois-Rivières accusée de harcèlement criminel envers lui.

Mis à jour le 29 janv. 2019
NANCY MASSICOTTE LE NOUVELLISTE

« Je me présente ici pour ma sécurité, pour ma qualité de vie. Je veux pouvoir dormir en paix et oeuvrer dans mes spectacles l'esprit tranquille. Je ne suis pas ici pour la punition. Je ne lui veux pas de mal, mais je veux mon bien à moi. Je veux que ça cesse et qu'on passe à autre chose », a-t-il déclaré à la juge Guylaine Tremblay.

Renée Toupin, 54 ans, est accusée de harcèlement criminel à l'endroit du chanteur gaspésien, âgé de 46 ans. Les événements seraient survenus le 24 juin 2015 à Val-Bélair, le 31 juillet 2016 à la Marina de Carleton-sur-Mer, le 10 février 2017 dans une église de Shawinigan et enfin, le 14 juillet 2017 à Joliette.

>> Lisez la suite de l'article sur Le Nouvelliste