Une vingtaine de chiens victimes de négligence ont été pris en charge par le ministère provincial de l'Agriculture après une visite de la police dans une résidence de Brossard.

Mis à jour le 9 janv. 2019
PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD LA PRESSE

Ce matin, le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) a répondu à un appel d'un homme vulnérable, résidant du boulevard La Pinière, qui semblait être victime d'hallucinations. Les policiers ont constaté par le fait même que l'homme possédait une vingtaine de chiens. 

« Visiblement confus, le résidant de l'endroit a été transporté dans un centre hospitalier pour recevoir de l'aide », a indiqué la porte-parole du SPAL, Mélanie Mercille.

Quant aux chiens, ils seront saisis en vertu de la Loi sur la santé et le bien-être des animaux. « Nos inspecteurs sont sur place avec la police », a indiqué Yohan Dallaire-Boily, porte-parole du ministère de l'Agriculture.

« Une fois saisis, les animaux iront dans différents refuges, selon les partenaires disponibles, ils seront vérifiés par des vétérinaires », a indiqué M. Dallaire-Boily. Le reste du processus pourrait se déplacer devant les tribunaux, si le propriétaire conteste la saisie.