Un résidant du quartier Côte-des-Neiges été transporté dans une unité de soins psychiatriques après que les policiers ont découvert qu'il habitait en secret avec la dépouille de sa mère décédée, sans avoir signalé sa mort à quiconque.

Mis à jour le 3 avr. 2018
Vincent Larouche LA PRESSE

C'est un concierge qui a découvert que quelque chose ne tournait pas rond, dimanche, lorsqu'il s'est présenté à l'appartement de la dame d'environ 85 ans et de son fils pour des travaux urgents, rue Barclay.

Selon nos informations, l'odeur l'a immédiatement frappé lorsqu'il est entré. Le concierge, qui habite le même immeuble que la défunte, n'avait rien soupçonné jusque-là.

Les policiers appelés sur place auraient découvert la dépouille de la mère, cachée dans un garde-robe. Le corps était dans un état de putréfaction avancée, signe que la mort remontait à un certain temps, mais il ne portait apparemment aucune trace de violence. Il faudra attendre une autopsie pour déterminer avec certitude la cause du décès.

ARRÊTÉ POUR OUTRAGE À UN CADAVRE

Le fils de la dame, âgé de 45 ans, a été arrêté pour outrage à un cadavre. Mais en voyant son état, les policiers ont décidé de le confier au personnel médical plutôt que de l'emmener à la cour, pour l'instant. « Il va subir une évaluation d'abord », a expliqué l'agent Raphaël Bergeron, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, sans donner davantage de précisions sur l'enquête, hier.

Un voisin qui habite le même immeuble que la défunte a confié à La Presse hier que le fils de la dame était bien connu pour ses problèmes mentaux dans le voisinage, mais qu'il ne causait de problèmes à personne. Selon nos informations, il vivait avec le corps de sa mère dans un état d'insalubrité extrême.