Le Hells Angels de la section de Montréal Daniel André Giroux, qui était recherché depuis 10 mois par la police québécoise, a été arrêté au cours des dernières heures à Santo Domingo, en République dominicaine, a annoncé la Sûreté du Québec.

DANIEL RENAUD LA PRESSE

Giroux, dont le nom figurait sur la liste des 10 criminels les plus recherchés au Québec, est en cavale depuis l'opération Objection par laquelle l'Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO), chapeautée par la Sûreté du Québec, a démantelé quatre réseaux de trafic de stupéfiants liés aux Hells Angels en avril 2018. Soixante personnes avaient été arrêtées et Giroux est la dernière d'entre elles à ne pas encore avoir réglé son dossier devant la justice.  

Le motard comparaîtra demain au palais de justice de Montréal et sera accusé de gangstérisme, complot pour trafic de cocaïne, trafic de cocaïne et trafic de méthamphétamine.  

Giroux, 48 ans, résidant de Saint-André-d'Argenteuil, est soupçonné d'avoir contrôlé un réseau de distribution de cocaïne et de méthamphétamine dans les territoires des Hautes-Laurentides et de Hawkesbury, et d'avoir perçu des milliers de dollars en taxes pour la vente de la drogue.  

Graduation récente

Fait à noter, Giroux, véritable armoire à glace surnommé «Grand Dan», était encore prospect des Hells Angels durant l'enquête Objection.  

Il a reçu ses couleurs peu de temps après que sa résidence et l'un de ses commerces, un centre de pêche à Saint-André-d'Argenteuil, eurent été perquisitionnés en février 2018.  

Dans les heures qui avaient suivi la frappe policière Objection, les informations voulant que Giroux se trouvait en République dominicaine couraient déjà et des tractations entre la police et l'avocat du fugitif avaient été amorcées, en vain. Dix mois se sont écoulés depuis. Ce sont de récentes négociations qui ont mené à l'arrestation de Giroux ces dernières heures. 

Giroux a été dans l'entourage des Death Riders, un défunt club-école des Hells Angels, avant de gravir les échelons au sein du «grand club». Il était très proche de Benoit Charron, un Hells Angels décédé l'an dernier. Il aurait également des liens étroits avec les Hells Angels Martin Robert (qui s'est marié à Montréal le premier décembre), Stéphane Plouffe (le célébrant du même mariage) et Mario Brouillette, un Hells Angels retraité qui aurait conservé des liens étroits avec l'organisation criminelle.  

Trois autres membres des Hells Angels, le doyen Michel Langlois, 72  ans, Stéphane Maheu, 48 ans, et Louis Matte, 53 ans, ont été arrêtés à l'issue de l'enquête Objection et condamnés à presque cinq ans de pénitencier pour Langlois, six ans pour Maheu et 22 mois pour Matte.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à

drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.