L'ex-maire par intérim de Montréal, Michael Applebaum, souhaite faire modifier ses conditions de libération. Sa demande a toutefois été reportée au 4 juillet.

Publié le 21 juin 2013
Pierre-André Normandin LA PRESSE

Arrêté lundi matin par l'Unité permanente anticorruption (UPAC), Michael Applebaum s'est inscrit au rôle du Palais de Justice pour obtenir un changement de ses conditions de libération. Ces conditions ne sont toutefois pas précisées à son dossier. La demande sera finalement seulement entendue dans deux semaines.

Rappelons que Michael Applebaum fait face à 14 chefs d'accusation. Au lendemain de son arrestation, il annonçait sa démission comme maire de Montréal. Son remplaçant doit être choisi mardi par le conseil municipal.