Pietro Magistrale a été formellement accusé d'avoir participé à l'assassinat de l'aspirant parrain de la mafia Salvatore Montagna, ce jeudi matin au palais de justice de Joliette.

David Santerre LA PRESSE

L'homme de 61 ans avait été arrêté le 20 décembre 2011 avec Raynald Desjardins, Vittorio Mirarchi, Felice Racaniello, Calogero Milioto et Jack Simpson. Mais contrairement aux cinq autres, tous accusés du meurtre prémédité de Montagna, un mois plus tôt à l'île Vaudry de Charlemagne, Magistrale n'était pour l'instant accusé que de possession illégale d'une arme à feu.

La poursuite de l'enquête aurait, semble-t-il, permis d'en savoir plus sur le rôle de ce résident de Laval dont la demeure a fait l'objet d'une longue perquisition mercredi après son arrestation qui, elle, a eu lieu dans le quartier Côte-des-Neiges, à Montréal. La Sûreté du Québec, la police de Laval et la Gendarmerie royale du Canada participaient à la perquisition.

L'homme a été amené en milieu d'avant-midi au palais de justice de Joliette où il a brièvement comparu pour répondre à des accusations de complot et meurtre prémédité.

Il reste détenu et sera de retour devant le juge le 3 avril, afin que soit choisie la date de son enquête préliminaire.

Son cheminement devant les tribunaux ne devrait pas suivre celui des autres co-accusés, en raison de la date de sa mise en accusation.

Salvatore Montagna, qui a déjà tenu les rênes du puissant clan Bonanno à New York, était originaire de Montréal et il tentait d'y prendre la place laissée vacante pendant les années de détention de Vito Rizzuto aux États-Unis.