L'ex-député du NPD Jean-François Larose est visé par une troisième accusation d'agression sexuelle, pour un événement qui serait survenu il y a 15 ans.

Mis à jour le 30 janv. 2019
ISABELLE DUCAS LA PRESSE

Larose est déjà détenu pour une agression sexuelle armée, qu'il aurait commise dans la nuit du 28 au 29 décembre dernier à son appartement de Montréal.

La nouvelle accusation, déposée lundi au Palais de justice de Montréal, concerne un délit qu'il aurait commis entre janvier et avril 2004, à Montréal.

La semaine dernière, il avait été accusé d'une autre agression sexuelle, qui se serait produite le 9 décembre 2014, alors que l'homme de 46 ans était toujours député fédéral de Repentigny et siégeait à la Chambre des communes à Ottawa.

Jean-François Larose a été arrêté à la fin décembre, parce qu'il aurait violé une femme à la pointe d'un couteau, en plus de lui voler 650 $ dans son portefeuille, selon la preuve présentée lors de son enquête sur remise en liberté.

Dans ce cas, il serait entré en contact avec la présumée victime par l'intermédiaire de la plateforme Kijiji, où la femme affichait une annonce pour se trouver un emploi. La plaignante aurait accepté de se rendre chez l'ancien député pour lui faire un massage et faire du ménage, en échange de 20 $.

Jean-François Larose l'aurait contraint à avoir une relation sexuelle en la menaçant avec un couteau. Avant de la mettre à la porte, il lui aurait volé son portefeuille, qui contenait 650 $ et ses pièces d'identité.

Larose subira son enquête préliminaire le 15 mars dans cette affaire.