Les enquêteurs de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont arrêté ce matin l'ancien directeur de l'École des métiers de la construction de Montréal, Alain Prudhomme, et trois autres individus.

Mis à jour le 23 janv. 2019
DANIEL RENAUD ET VINCENT LAROUCHE LA PRESSE

« L'enquête démontre des soupçons de fraude, usage de faux, fraude envers le gouvernement, possession de biens criminellement obtenus et abus de confiance entre un ancien dirigeant de l'École des métiers de la construction de Montréal et des fournisseurs de services causant préjudices à l'École des métiers de la construction », a expliqué le porte-parole de l'UPAC, Mathieu Delisle.

L'UPAC dit aussi avoir arrêté Enrico Di Paola, Mathieu Therien et Modesto Abella. Selon nos informations, ces trois complices allégués seraient des entrepreneurs et un technicien en informatique.

M. Prudhomme comparaîtrait cet après-midi au palais de justice de Montréal, alors que les trois autres seraient libérés avec une promesse de comparaître le 25 février prochain.

Une quinzaine d'enquêteurs participent aux arrestations et aux perquisitions de ce matin. L'enquête a débuté l'an dernier.

Alain Prudhomme avait quitté la direction de l'École des métiers de la construction de Montréal en 2017.