L'animateur et producteur Éric Salvail a été arrêté cet après-midi à Montréal suite à un mandat d'arrestation émis par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), qui faisait état de trois accusations, notamment celle d'agression sexuelle, pour des faits qui remontent à 1993.

Mis à jour le 15 janv. 2019
Katia Gagnon LA PRESSE

«Il s'est présenté dans un poste et a été relâché avec promesse de comparaître», indique le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, Raphaël Bergeron. Éric Salvail devra donc comparaître le 15 février prochain.

Selon le mandat d'arrestation émis par le DPCP en date d'aujourd'hui, les faits qu'on reproche à M. Salvail se seraient produits sur une période de six mois, entre les mois d'avril et de novembre 1993.

Éric Salvail aurait harcelé le plaignant, qui répond aux initiales de D.D., «ayant pour effet de lui faire raisonnablement craindre pour sa sécurité ou celles d'une de ses connaissances». Il aurait également séquestré, emprisonné ou saisi de force le plaignant et l'aurait agressé sexuellement.

En octobre 2017, La Presse avait recueilli les témoignages de onze ex-collaborateurs d'Éric Salvail, dont le maquilleur Marco Berardini, qui lui reprochaient de s'être livré à de nombreuses inconduites sexuelles au cours des 15 dernières années.