(Montréal) L’homme âgé de 42 ans qui était activement recherché par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été retrouvé vendredi vers 13 h 30 dans le secteur de Saint-Quentin, au Nouveau-Brunswick.

Publié le 12 août
La Presse Canadienne

Jérôme-Vincent Vaillancourt a été déclaré en liberté illégale plus tôt cette semaine dans le Bas-Saint-Laurent et il pouvait être armé, avaient prévenu les autorités policières.

Il avait été aperçu mercredi dernier sur l’avenue du Phare Ouest à Matane à bord d’un véhicule utilitaire sport (VUS) qui avait été rapporté volé. Les policiers ont tenté de l’intercepter, mais le malfaiteur a pris la fuite vers l’ouest sur la route 132 avant de faire une sortie de route à l’intersection de la rue Joseph-Roy à Saint-Ulric, à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Matane.

Après l’accident, il avait pris la fuite à pied et n’avait pas été revu depuis.

La Sûreté du Québec avait signalé vendredi qu’il est possible que le malfaiteur se soit réfugié dans une autre région, y compris au Nouveau-Brunswick comme la frontière est située à une centaine de kilomètres au sud de Saint-Ulric.

Jérôme Vincent-Vaillancourt est un colosse mesurant 1 mètre 96. Il a les cheveux châtains, les yeux bleus et il affiche des sur les deux bras, sur le côté gauche du thorax et à la nuque.

Les recherches de la police pour retrouver le fugitif ont duré plus de deux jours.