Un jeune homme sans histoire – impliqué dans la communauté de Montréal-Nord – tué par balles, un autre blessé, une femme dans la vingtaine prise pour cible : la violence par armes à feu ne semble pas s’estomper dans la métropole.

Mis à jour le 11 août
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Mercredi peu après 22 h 20, des tirs ont été entendus près de l’école secondaire Lester B. Pearson, à l’intersection de la rue de Charny et de l’avenue P. M.-Favier, dans Montréal-Nord.

Jayson Colin, un homme de 26 ans, a été atteint par projectiles puis transporté à l’hôpital, où son décès a été constaté. Il s’agit du 19homicide à survenir sur le territoire montréalais. L’homme de 26 ans n’était pas connu des services de police.

De nombreux hommages au jeune homme ont été publiés au cours de la journée sur les réseaux sociaux. Bon nombre d’amis et de connaissances ont dénoncé la violence par armes à feu.

Des dizaines de proches de la famille se sont rassemblés jeudi soir dans une résidence du quartier Saint-Michel pour apporter leur soutien à la famille qui, sous le choc, a décliné une demande d’entrevue de La Presse.

« Généreux, affable et impliqué »

« Nous avons appris le décès de Jayson Colin, généreux, affable et impliqué, il avait suivi notre formation parce qu’il voulait mettre sur pied son organisme de hockey pour partager sa passion avec des jeunes qui n’ont pas l’occasion de pratiquer ce sport, nous sommes fières de l’avoir compté parmi nous », écrit la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Montréal-Nord.

« J’ai peu de mots pour exprimer ma tristesse », a écrit Christine Black, mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord.

Jayson Colin était un jeune tellement dévoué, engagé dans l’arrondissement et d’une gentillesse sans pareille.

Christine Black, mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord

« Le choc est immense pour la communauté de Montréal-Nord. Je suis de tout cœur avec ses parents et ses proches », a-t-elle ajouté.

Le conseil jeunesse de Montréal-Nord a lui aussi réagi à cette tragédie en se disant consterné et triste face à la nouvelle du décès de Jayson Collin.

« Les membres du conseil jeunesse offrent leurs plus sincères sympathies à la famille de Jayson ainsi que ses proches et amis. Le conseil tient à rappeler qu’il condamne les actes de violence qui trop souvent finissent par nous arracher des jeunes engagés et sans histoire », pouvait-on lire sur Facebook.

Un autre blessé, âgé de 25 ans, s’est présenté au centre hospitalier pour des blessures au haut du corps peu après les faits. On ne craint pas pour sa vie, précise l’agent Manuel Couture, porte-parole au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Selon les premières informations, les deux jeunes victimes discutaient dans la cour d’école avec deux autres amis. Un suspect cagoulé s’est approché du groupe, puis a fait feu. Il a pris la fuite avant l’arrivée des policiers, indique le SPVM.

D’autres tirs

Plus tard dans la soirée, d’autres tirs ont retenti dans le secteur de Rivière-des-Prairies, près de l’avenue J.-J. Joubert et la rue Pierre-Bonne.

Une jeune femme de 20 ans a été prise pour cible alors qu’elle se trouvait dans son véhicule. Elle a subi des blessures mineures à cause des éclats de verre.

« Elle était seule à bord et venait de se stationner quand un véhicule en mouvement a tiré dans sa direction », résume l’agent Couture.

Il n’y a aucune arrestation dans ces dossiers jusqu’à présent. On ignore pour l’instant si les deux évènements sont reliés.

Avec Vincent Larin, La Presse