Les enquêteurs des Crimes contre la personne du Service de police de Laval viennent d’arrêter un membre de gang de rue influent relativement à une spectaculaire tentative de meurtre survenue en plein après-midi, le 9 mai dernier, sur l’île Jésus.

Mis à jour le 10 août
Daniel Renaud
Daniel Renaud La Presse
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Le suspect, Jemsley Olivier Printemps-Sanon, 25 ans, considéré par la police comme un membre des Flamehead Boys, a été arrêté à l’Établissement de détention de Sorel, où il est incarcéré en attendant d’être jugé pour une autre affaire.

Il sera accusé de tentative de meurtre, de décharge d’une arme à feu et de possession d’une arme à feu à autorisation restreinte relativement aux évènements du 9 mai et demeure détenu jusqu’à sa prochaine comparution.

Ce jour-là, vers 14 h 20, deux suspects à bord d’un véhicule ont ouvert le feu à une dizaine de reprises vers un groupe de trois personnes qui se trouvaient devant les habitations à loyer modique Place Saint-Martin, situées sur la rue Dumouchel, près du boulevard Le Corbusier, dans le quartier Chomedey.

Par miracle, aucun des individus visés n’a été atteint.

Cet évènement a soulevé l’inquiétude des résidants du secteurs et dans les heures qui ont suivi, des individus se sont lancés des insultes et des défis sur les réseaux sociaux. « Vous tirez comme des merdes », a notamment écrit l’un d’eux, se moquant des tireurs de la rue Dumouchel.

Trois évènements en quatre jours

Selon nos informations, cet évènement pourrait être relié à un conflit entre les Flameheads, présents dans le quartier Laval-des-Rapides, et un autre gang appelé Zone 3, dont le fief se trouve dans le quartier Chomedey.

La tentative de la rue Dumouchel pourrait être une réplique à un évènement survenu la veille au cours duquel un homme de 28 ans, Junior Lemoyne Printemps, et un adolescent de 14 ans, ont été respectivement tué et blessé par balles, alors qu’ils revenaient d’une fête familiale tenue dans la salle de réception Paragon dans le quartier Chomedey.

Junior Lemoyne Printemps aurait eu un lien familial avec Printemps-Sanon qui aurait été présent à la même fête, selon nos informations.

Ce conflit entre les Flameheads et les Zone 3 pourrait être la trame de fond d’un troisième évènement violent survenu le 11 mai, alors qu’un homme dans la trentaine a été blessé encore en plein jour par des projectiles tirés depuis une Cadillac noire, sur la rue Normandin, dans le secteur Chomedey.

Deux fillettes, qui cherchaient un chat sur la rue, ont paniqué en entendant les coups de feu, et se sont cachées, selon une vidéo amateure diffusée dans les médias et sur les réseaux sociaux.

« Cela démontre à la population lavalloise que nos opérations policières fonctionnent et on passe ce message au crime organisé qu’on est présent, actif et qu’on obtient des résultats dans nos enquêtes sur les fusillades », a déclaré à La Presse le responsable des enquêtes au SPL, l’assistant-directeur Jean-François Rousselle.

L’enquête sur ces évènements, menée par les enquêteurs des Crimes contre la personne et leurs collègues de la section du Crime organisé, se poursuit. Pour leur part, les enquêteurs des Crimes contre la personne de la Sûreté du Québec continuent leur investigation sur les évènements du Paragon.

« Je suis très fier du travail effectué par nos policiers et enquêteurs. Ils ont travaillé extrêmement fort pour en arriver à des arrestations dans ce dossier-là. Le dossier est toujours sous enquête et il pourrait y avoir d’autres arrestations », a poursuivi l’assistant-directeur Rousselle.

Bien connu des policiers

Printemps-Sanon a déjà été arrêté dans le passé pour possession de crack en vue de trafic et possession d’arme dans un dessein dangereux.

Il a été arrêté et demeure détenu depuis mai dernier pour bris de condition.

Printemps-Sanon, qui est également musicien, s’est déjà exhibé avec des armes à feu dans des vidéoclips et clame son appartenance aux Flameheads sur les réseaux sociaux. Il avait d’ailleurs plaidé coupable en mars dernier à diverses accusations liées à la possession d’arme à feu.

Il fait régulièrement référence au « Dirty L’s » pour signifier son influence dans le secteur de Laval-des-Rapides.

Printemps-Sanon, dont le nom de rappeur est JPS, faisait partie des artistes invités au festival de musique rap Lvl Up qui devait avoir lieu en septembre 2021, mais qui a été annulé à la demande de la Sécurité publique de la Ville de Laval.

Pour joindre Daniel Renaud, composez-le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.

En savoir plus

  • Appel à la population
    Le Service de police de la Ville de Laval invite toute personne qui aurait des informations sur ces évènements à communiquer avec elle sur la ligne Info-Police au 450 662-INFO (4636).