Dans la continuité de la fin de semaine, où deux fusillades ont fait un mort et un blessé, deux nouveaux échanges de coups de feu ont eu lieu à Laval et Montréal lundi. Au moins l’un de ces évènements pourrait être lié à un conflit de gang de rue.

Mis à jour le 9 mai
Lila Dussault
Lila Dussault La Presse
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Plusieurs coups de feu ont été tirés sur l’avenue Dumouchel, dans le secteur de Chomedey à Laval, lundi après-midi. Malgré un grand nombre de personnes à proximité, il n’y a pas eu de blessé.

Les services d’urgence ont été prévenus en raison des nombreuses détonations entendues, vers 14 h 25. Une fois sur place, plusieurs douilles ont été retrouvées au sol, selon Stéphanie Beshara, agente aux affaires publiques de la Police de Laval.

L’avenue Dumouchel, petite rue longeant une école au centre de Laval, est bordée de plusieurs immeubles résidentiels à loyer modique. Les coups de feu ont été tirés à proximité des bâtiments, précise Mme Beshara. « Les gens, aux dernières nouvelles, ne coopéraient pas vraiment », ajoute-t-elle. Lundi soir, Mme Beshara n’était pas non en mesure d’indiquer le nombre de personnes, ou de suspects, se trouvant à proximité de la fusillade.

Des policiers, un maître-chien et des enquêteurs ont été dépêchés. Ils vont interroger le voisinage – un important nombre de personnes – pour voir s’ils ont été témoins de la fusillade.

Dimanche, aussi à Laval, Junior Lemoyne Printemps, 28 ans, a été tué par balle sur le boulevard Curé-Labelle alors qu’il se trouvait dans un Dodge Charger avec quatre membres de sa famille, à la sortie d’une fête familiale. Un adolescent de 14 ans a aussi été gravement blessé. Ni le défunt ni les autres passagers n’étaient connus des services de police.

Selon diverses sources policières et criminelles, le conflit deux gangs de rue lavallois pourrait être à l’origine de des évènements.

D’autres coups de feu dans Villeray

Quelques heures plus tard, une autre fusillade a éclaté, cette fois dans l’arrondissement de Villeray à Montréal. Selon les informations préliminaires du Service de police de la Ville de Montréal, les coups de feu ont été tirés à partir d’un véhicule en mouvement à l’angle de l’avenue des Érables et de la rue Tillemont, vers 20 h 45 lundi. Cette fois encore, l’évènement n’a fait aucun blessé.

À l’arrivée des policiers, les suspects avaient pris la fuite. Des personnes se trouvaient sur la scène, mais le SPVM ne pouvait confirmer lundi soir si elles étaient visées par les coups de feu, ou de simples témoins.

Plusieurs douilles ont été trouvées sur la scène, de même qu’un impact de projectile sur un immeuble.

Un périmètre a été érigé et une enquête est ouverte. Des techniciens en identité judiciaire et une unité canine ont aussi été dépêchés sur place pour mieux comprendre la scène. « On est au tout début de l’enquête, a précisé Mariane Allaire Morin, porte-parole pour le SPVM. On devrait avoir plus d’information au courant de la soirée. »