Trois Montréalais qui subissaient depuis l’automne un procès devant jury à Brampton pour le meurtre d’un Hells Angels de l’Ontario ont été déclarés coupables jeudi de meurtre au premier degré.

Publié le 13 janvier
Daniel Renaud
Daniel Renaud La Presse

Marckens Vilme, Brandon Reyes et Joseph Pallotta sont les trois individus reconnus coupables du meurtre au premier degré du motard par un jury en moins de deux jours de délibérations alors qu’un quatrième accusé, Marc Issa El Khoury, a été déclaré non coupable.

Le quatuor était accusé d’avoir tué le Hells Angels de la section de Niagara Michael Deabaitua-Schulde alors que le motard sortait d’un centre d’entraînement de Mississauga, le 11 mars 2019.

CAPTURE D’ÉCRAN TIRÉE D’UNE VIDÉO DÉPOSÉE EN COUR

Marckens Vilme, filmé lors d’une filature de la police

Les accusés l’ignoraient, mais les enquêteurs de la Police provinciale de l’Ontario (OPP) menaient à cette époque une importante enquête sur les paris sportifs illégaux et surveillaient Deabaitua-Schulde lorsque le meurtre a été commis sous leurs yeux.

Durant le procès, la poursuite a démontré que les suspects n’avaient pas été aidés par la chance une autre fois, alors que des policiers en patrouille de la Police régionale de Peel avaient remarqué leur véhicule, qui arborait une plaque d’immatriculation du Québec et qui était garé dans le stationnement d’un motel, avant que le crime soit commis.

La poursuite a aussi établi que les accusés traquaient leur victime depuis environ deux semaines. Une plaque d’immatriculation ayant servi à commettre le crime a été volée le 26 février. Le jour même, une balise GPS a été fixée sous le VUS de Deabaitua-Schulde et celle-ci a été interrogée à 140 reprises jusqu’au matin du meurtre, 14 jours plus tard.

PHOTO LA PRESSE

Michael Deabaitua-Schulde

Les suspects se seraient même rendus chez le motard le matin du crime, mais il était déjà parti au gym. Ils ont attendu qu’il soit seul pour le tuer.

Selon la preuve présentée au procès, Vilme et Reyes auraient été les tireurs alors que Pallotta et El Khoury ont conduit les véhicules, dont l’un a été incendié.

Avec les Ruffriders

Selon nos informations, Marckens Vilme, 30 ans, aurait grandi dans le giron des Ruffriders, un gang de rue d’allégeance bleue impliqué dans le trafic de stupéfiants et dans des actes de violence à Pierrefonds et dans l’ouest de l’île de Montréal.

D’après nos renseignements, les membres de son groupe et lui auraient notamment rempli des contrats pour le crime organisé grec de Montréal.

Vilme, qui a maintes fois fait l’objet d’enquêtes par les policiers montréalais et lavallois, a déjà été observé en compagnie de certains membres des Hells Angels.

Marckens Vilme a une longue liste d’antécédents criminels. Il a notamment été condamné à une peine de 21 mois de prison pour trafic de stupéfiants en juin 2011 et à 8 mois pour complot et extorsion en février 2014.

PHOTO FOURNIE PAR LA POLICE RÉGIONALE DE PEEL

Joseph Pallotta est un résidant de l’arrondissement de Saint-Léonard, à Montréal.

Joseph Pallotta a des antécédents de possession d’arme, de fraude, de possession de faux documents et de complicité.

Quant à Brandon Reyes, il aurait un antécédent de vol à main armée et aurait également été arrêté dans une affaire de proxénétisme, d’agression et de possession d’une arme en Ontario.

Durant le procès, la poursuite a annoncé ne pas avoir pu établir le mobile du meurtre de Deabaitua-Schulde.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.