(Montréal) La Sûreté du Québec (SQ) observe une hausse du nombre de collisions mortelles sur le territoire qu’elle dessert dans la province par rapport à l’année précédente.

Publié le 13 janvier
La Presse Canadienne

Dans son bilan routier pour l’année 2021, les données de la SQ révèlent une hausse du nombre de collisions mortelles, et non seulement par rapport à 2020 puisque les chiffres présentés jeudi matin sont au-dessus de la moyenne des cinq dernières années, qui est de 233 collisions mortelles.

LA SQ a enquêté sur 245 collisions mortelles au Québec en 2021, soit 14 de plus qu’en 2020.

À noter qu’un peu plus de 20 % des victimes décédées dans des collisions routières où l’intervention de la Sûreté du Québec était nécessaire ne portaient pas la ceinture de sécurité.

Les principales causes des collisions mortelles demeurent les excès de vitesse et la conduite imprudente, ce qui a représenté 24,5 % des cas l’an dernier.

Suivent dans l’ordre, les décès liés à la conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, les drogues ou la fatigue (14 %) et les distractions au volant (7 %).

En ce qui concerne les collisions impliquant au moins une motocyclette, la SQ a dénombré 57 collisions en 2021, en hausse par rapport à la moyenne des cinq années précédentes qui est de 41 collisions avec moto.

Cinq piétons de plus ont perdu la vie en 2021 sur les routes desservies par la Sûreté du Québec, soit 23 piétons, et six cyclistes sont décédés, soit le même qu’au bilan routier de 2020.

C’est en Montérégie que le nombre d’accidents mortels répertoriés par la SQ a été le plus marqué avec 41 collisions mortelles en 2021 par rapport à 26 un an plus tôt dans cette même région.