Au moins 70 voitures seraient impliquées dans un carambolage ayant eu lieu samedi après-midi sur l’autoroute 40 en direction est à la hauteur de Yamachiche, en Mauricie. La mise en portefeuille d’un camion serait à l’origine de l’accident qui a fait plusieurs blessés, selon la Sûreté du Québec.

Mis à jour le 25 déc. 2021
Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse
Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse

Les services d’urgences ont été appelés à se rendre à la hauteur du kilomètre 175 de l’autoroute 40, peu avant 13 h. Au total, 70 voitures auraient été impliquées dans le carambolage et une centaine d’automobiles auraient été immobilisées en attendant la réouverture de la route, a indiqué le ministre des Transports, François Bonnardel, sur Twitter. Plusieurs remorquages ont été nécessaires, a précisé la Sûreté du Québec (SQ).

Toutes les voies de l’autoroute 40 ont été rouvertes vers 18 h 30.

« Une mise en portefeuille d’un camion serait à l’origine » de l’accident, a écrit M. Bonnardel. « Nos équipes et la SQ sont sur place. La municipalité a ouvert son centre d’hébergement pour l’évacuation des usagers », a ajouté le ministre. Les « conditions routières difficiles » auraient aussi contribué à l’accident, a écrit la SQ dans un communiqué.

PHOTO TIRÉE DU COMPTE TWITTER @TENDERNATH

Les services d’urgences ont été appelés à se rendre à la hauteur du kilomètre 175 de l’autoroute 40 Est peu avant 13 h samedi, à la suite d’un carambolage.

Plusieurs personnes ont été blessées, dont une plus sérieusement, a précisé Catherine Bernard, porte-parole de la Sûreté du Québec. « Tous les [individus] impliqués ont été évacués et ont été pris en charge par les intervenants », a-t-elle déclaré.

PHOTO SYLVAIN MAYER, LE NOUVELLISTE

Éloïse Ducharme, qui partait de chez sa famille à Joliette pour rentrer chez elle à Trois-Rivières, a été impliquée dans le carambolage. Elle est heureusement saine et sauve. « Les routes n’étaient pas très belles et j’ai vu plusieurs voitures rentrer les unes dans les autres », a-t-elle raconté. La situation était « assez stressante », a ajouté Mme Ducharme.