Le Service de police de la Ville de Montréal a arrêté un deuxième suspect en lien avec le meurtre de Jannai Dopwell-Bailey en octobre dernier à Côte-des-Neiges, à la sortie des classes.

Mis à jour le 26 nov. 2021
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Andrei Donet, 18 ans, était déjà détenu depuis le début du mois en lien avec des accusations de trafic de stupéfiants et de possession d’arme à feu. Il a comparu par visioconférence à Montréal, vendredi.

Le jeune accusé ne peut entrer en communication avec l’autre suspect, un mineur arrêté quelques jours après le meurtre du jeune Dopwell-Bailey. Il avait comparu devant la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec pour des chefs d’accusation de complot et de meurtre au deuxième degré. Ce jeune de 16 ans qu’on ne peut nommer en vertu de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents demeure détenu. Il a renoncé à son enquête sur remise en liberté le mois dernier.

Le 18 octobre dernier, la victime de 16 ans a été poignardée devant l’école Coronation, à l’intersection des avenues Victoria et Van Horne, à la sortie des classes. Son décès a ensuite été constaté à l’hôpital.

Une altercation était survenue entre plusieurs jeunes âgés de 16 à 18 ans devant l’école. Un autre adolescent qui accompagnait le jeune Jannai s’était réfugié dans l’établissement, où il faisait partie du Programme Mile End – destiné aux décrocheurs –, pour demander de l’aide.

Vidéos sur les réseaux sociaux

Le soir du meurtre, des vidéos visant à narguer la jeune victime et son groupe d’amis avaient circulé sur les réseaux sociaux. Des jeunes cagoulés couteaux à la main ridiculisaient la mort de Jannai Dopwell-Bailey.

Selon nos informations, un conflit entre deux cliques de jeunes – les OXB (Oxford Block), qui tiennent leur nom de l’avenue d’Oxford, à Notre-Dame-de-Grâce, et les 160 de Côte-des-Neiges – aurait dégénéré dans les semaines avant le meurtre.

Les policiers cherchent toujours à retrouver une troisième personne soupçonnée d’être impliquée dans cet homicide. Toute personne détenant des informations peut communiquer avec le 911 ou avec son poste de quartier. Il est aussi possible de communiquer de façon anonyme et confidentielle avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou au moyen du formulaire de signalement sur le site infocrimemontreal.ca.