L’homme originaire de Gatineau arrêté mercredi matin et suspecté de fabrication et de trafic d’armes à feu est un ex-employé d’une agence fédérale.

Mis à jour le 24 nov. 2021
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Selon son profil Facebook, Tobie Laurin-Lépine travaillait comme technicien audiovisuel et multimédia pour Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC) depuis 2012. Le suspect a comparu mercredi après-midi au palais de justice de Gatineau. L’homme de 34 ans est accusé d’avoir fabriqué une arme semi-automatique — un FGC9 - sans y être autorisé.

« Cette personne est un ancien employé, qui n’a pas été employée par SPAC depuis 2016 », ont confirmé les relations médias du SPAC. Les relationnistes n’ont pas donné de détails sur les raisons de son départ.

Des informations reçues du public ont permis aux policiers de perquisitionner la résidence pour trouver des éléments de preuve. « Les items saisis serviront à démontrer l’implication du suspect dans des activités criminelles », explique-t-on par communiqué.

Selon nos informations, le suspect fabriquait les armes en se faisant livrer des pièces chez lui.

L’opération a été menée par les policiers de l’Escouade régionale mixte (ERM) Outaouais en collaboration avec l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) en cohérence avec la stratégie provinciale CENTAURE.

« Cette perquisition démontre, une fois de plus, l’importance de la collaboration et des efforts déployés en matière d’armes à feu par tous les services de police du Québec. Une opération de cette ampleur confirme l’efficacité de la force de frappe concertée » estime le capitaine Simon Riverin, responsable du service des enquêtes en crime organisé.

Laurin-Lépine n’a aucun antécédent judiciaire. Le trentenaire, pilote d’avion amateur, affichait régulièrement sur les réseaux sociaux son opposition à la vaccination et au port du masque.

Les autorités rappellent que toutes informations en lien avec la possession, le trafic ou l’utilisation d’armes à feu peut être communiquée à la ligne d’information CENTAURE au 1-833-888-ARME (2763).