La police de Montréal sollicite l’aide de la population afin de localiser l’auteur de deux vols qualifiés qui ont été commis dans un seul et même dépanneur Couche-Tard, dans le secteur de Ville-Émard, les 6 et 17 septembre derniers.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Selon les enquêteurs, qui ont relayé mardi des images captées par les caméras de surveillance de l’établissement, le suspect recherché serait âgé entre 25 et 35 ans, serait de « stature moyenne » et s’exprimerait en français.

Pour chacun des deux vols qu’il a commis, durant la nuit, le modus operandi était le même : l’homme entrait seul dans le dépanneur, après que le commis lui en ait donné l’accès. Puis, il disait avoir une arme en sa possession, en demandant de l’argent et en proférant des menaces à l’employé sur place. Fait à noter : le suspect ne portait pas de gants au moment des faits, et il fuyait à pied après avoir récolté l’argent.

Toute personne qui détiendrait des informations pertinentes en lien avec cet individu ou cette affaire est priée de contacter son poste de quartier, ou encore le centre anonyme d’Info-Crime Montréal, au 514-393-1133. Un formulaire de signalement peut également être rempli de façon confidentielle en ligne, au infocrimemontreal.ca.

PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM

Le suspect recherché serait âgé entre 25 et 35 ans, serait de « stature moyenne » et s’exprimerait en français.

Des conseils aux commerces

Aux commerçants qui voudraient se protéger de vols qualifiés, le SPVM recommande par ailleurs de protéger son commerce en plaçant la caisse « à un endroit visible de l’extérieur de votre commerce ». Il faut aussi éviter les affiches ou étalages qui « obstruent la vue de l’extérieur », en s’assurant que le numéro de l’immeuble soit bien visible « à l’avant ou à l’arrière » de l’édifice.

Un système d’alarme ou de surveillance vidéo devrait aussi être installé. Le caissier devrait enfin toujours garder un peu d’argent dans la caisse, mais faire des dépôts « à des moments variés », surtout la nuit.

En tout temps, « ne tentez pas de vous défendre et remettez votre argent afin de minimiser les risques de blessures ». Par la suite, « composez immédiatement le 911 et mentionnez la description ainsi que la direction de fuite de l’agresseur », rappellent au passage les enquêteurs.