Une cycliste dans la cinquantaine se trouvait dans un état « critique », mercredi, après avoir été happée par le conducteur d’une voiture en début de journée, dans l’arrondissement de Lachine. Le SPVM a ouvert une enquête pour faire toute la lumière dans cette affaire.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

C’est vers 7 h 20, mercredi matin, qu’un appel en assistance a été logé au 911 pour une collision impliquant une cycliste et un automobiliste.

Selon les premières informations obtenues sur place, le conducteur de la voiture – un jeune homme de 26 ans – « circulait en direction ouest, sur la rue Notre-Dame Ouest, lorsqu’il aurait percuté la cycliste, qui circulait sur l’avenue Saint-Pierre, à l’intersection avec Notre-Dame », a expliqué l’agent Manuel Couture, de la police de Montréal.

Âgée de 52 ans, la cycliste a alors « fait une chute » et a été « gravement blessée », ont confirmé les autorités. Elle a été transportée d’urgence dans un centre hospitalier à proximité, où son état était toujours jugé « critique » en milieu d’après-midi. « Les médecins craignent pour sa vie », a indiqué en ce sens M. Couture. Le conducteur du véhicule n’a pour sa part pas subi de blessures majeures.

Pour l’heure, les circonstances exactes entourant la collision demeurent nébuleuses. Des enquêteurs du SPVM ont été envoyés sur les lieux pendant une bonne partie de la journée de mercredi.

Des témoins devraient être rencontrés et les enquêteurs pourraient visionner les bandes-vidéo de potentielles caméras de surveillance.

A priori, il semblerait que « le non-respect d’un feu de circulation par une des deux parties serait en cause dans cette collision », a précisé la police de Montréal, sans toutefois donner plus de détails à ce sujet.