La mort des deux travailleurs coincés sous les échafaudages depuis plus d’une quarantaine d’heures à l’usine Domtar de Windsor a été confirmée par les autorités municipales, mercredi soir.

Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse
VIATKA SUNDBORG La Tribune

L’un des deux travailleurs, Yan Baillargeon, est âgé de 39 ans. L’identité de la deuxième victime n’est pas connue jusqu’à maintenant. Alors que la Ville de Windsor a annoncé les deux décès par voie de communiqué en début de soirée mercredi, la Sûreté du Québec (SQ) et Domtar ne confirment, pour l’instant, que la mort de M. Baillargeon. Les policiers indiquent toujours effectuer des recherches pour retrouver le deuxième travailleur, sans préciser s’il est mort.

« Toutes nos pensées et sympathies vont aux membres de la famille de M. Yan Baillargeon et aux collègues touchés par ce tragique accident », a indiqué la compagnie Domtar, par voie de communiqué.

L’incident est survenu vers 1 h 35 dans l’usine de la papetière en Estrie, dans la nuit de lundi à mardi. Deux victimes sont restées coincées sous les débris causés par l’effondrement d’un échafaudage de plusieurs étages.

Mardi après-midi, les victimes ont été localisées. Quelques heures plus tard, la Sûreté du Québec a indiqué que les équipes de secours tentaient toujours d’établir un contact avec les deux personnes. Un autre travailleur blessé dans l’incident a été conduit à l’hôpital et se trouvait dans un état hors de danger.

Les deux travailleurs ne seraient pas des employés de Domtar, mais plutôt des entrepreneurs qui participaient à d’importants travaux d’entretien de l’usine.

L’enquête de la SQ et celle de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) sont toujours en cours pour faire la lumière sur les évènements.

Avec La Presse Canadienne