La chute d’un juré qui se rendait au Centre de services judiciaires Gouin pour écouter la suite du contre-interrogatoire de l’un des accusés a forcé l’annulation des travaux vendredi.

Daniel Renaud
Daniel Renaud La Presse

Le juge Éric Downs de la Cour supérieure, qui préside le procès de Marie-Josée Viau et de Guy Dion accusés d’avoir comploté et participé aux meurtres de Vincenzo et de Giuseppe Falduto, commis sur leur propriété de Saint-Jude le 30 juin 2016, en a fait l’annonce aux autres jurés vendredi matin.

« Un juré s’est blessé à son arrivée au Centre de judiciaires Gouin et il doit recevoir les soins requis. Les travaux reprendront le lundi 20 septembre », a déclaré le magistrat.

Mais les travaux seront de courte durée la semaine prochaine, puisque l’une des avocates de la défense, MMylène Lareau, a demandé et obtenu que le procès ne procède pas durant quatre jours, en raison de la préparation et de représentations qu’elle doit faire devant la Cour d’appel.

« La Cour d’appel a préséance sur la Cour supérieure, car elle siège à trois juges selon un calendrier préétabli », a expliqué le juge Downs, toujours très pédagogue lors de ses interventions auprès du jury.

Le procès fera donc relâche mardi, mercredi, jeudi et vendredi prochains.

À la fin d’août, le procès a été suspendu durant deux jours après qu’un membre du jury a été déclaré positif à la COVID-19.

Rappelons que le procès, qui a commencé avec un jury de 14 personnes, se déroule à 12 jurés depuis quelques semaines.

Nous en sommes à la suite du contre-interrogatoire de Guy Dion par la poursuite.

Jeudi, la journée a été marquée par un interrogatoire serré de Guy Dion par la procureure MIsabelle Poulin, du Bureau de la grande criminalité et des affaires spéciales.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.