Le mystère du meurtre de Jimmy Méthot, retrouvé mort dans un garage de Lachine au début du mois de septembre, continue de s’épaissir. Alors qu’une femme de 35 ans a été accusée cette semaine d’avoir assassiné ce sympathisant des Hells Angels, un adolescent a été à son tour accusé jeudi de meurtre au premier degré et d’outrage à un cadavre.

Louis-Samuel Perron
Louis-Samuel Perron La Presse

Il est pratiquement inédit qu’une femme et un mineur soient accusés de crimes aussi graves. Les circonstances de ce meurtre survenu le 7 septembre dans l’arrondissement de Lachine demeurent nébuleuses. On ignore toujours le lien entre les accusés et la victime.

Selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), les policiers sont intervenus seulement le 10 septembre, lorsqu’une personne a prévenu les forces de l’ordre que son ami avait été séquestré. Cette personne disait avoir été témoin de l’agression de la victime. À l’arrivée des policiers, le corps de Jimmy Méthot se trouvait dans le garage d’un immeuble de la rue Rathwell à Lachine.

La locataire, Véronique Manceaux, a été arrêtée le jour même sous des accusations de séquestration et de voies de faits graves. Ces accusations ont été retirées lorsque la femme de 35 ans a été accusée mercredi de meurtre au premier degré et d’outrage à un cadavre. Elle demeure détenue jusqu’à son retour en cour le mois prochain.

Un adolescent, dont le rôle demeure inconnu dans cette affaire, a comparu jeudi en Chambre de la jeunesse sous les mêmes accusations, a indiqué vendredi le SPVM dans un communiqué.

Sur l’une de ses pages Facebook, Jimmy Méthot s’affichait en novembre 2018 comme étant un supporteur du « 81 motorcycle club », soit les Hells Angels. Les chiffres 8 et 1 représentent les lettres HA pour Hells Angels. Sur sa photo de profil, Jimmy Méthot pose avec un homme portant une veste d’un groupe de motard. Sur plusieurs photos, le Montréalais expose d’imposantes bagues et une montre en or.

FACEBOOK DE JIMMY MÉTHOT

Jimmy Méthot en 2018

Il s’agit du 19e homicide de l’année sur le territoire du SPVM.