Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a annoncé mercredi avoir arrêté six individus soupçonnés d’être liés aux coups de feu tirés vers un logement de Saint-Michel, à la fin de juillet.

Florence Morin-Martel
Florence Morin-Martel La Presse

Les suspects sont âgés de 17 à 20 ans et ont des liens avec les groupes criminels, selon ce qu’a indiqué le SPVM en point de presse. Ces derniers vont comparaître mercredi après-midi, a précisé David Shane, porte-parole du SPVM.

Le 30 juillet dernier, des coups de feu ont été tirés sur la porte d’un logement de la 21Avenue, près du boulevard Crémazie Est, vers 19 h 30. Une mère et une fillette de 10 ans se trouvaient alors à l’intérieur du logement, mais n’ont subi aucune blessure. Les suspects auraient ensuite pris la fuite à bord de plusieurs véhicules. La personne visée serait un homme qui habitait les lieux auparavant, mais qui avait déménagé depuis peu.

Cinq armes à feu et 80 000 $ en argent comptant ont été saisis lors de perquisitions effectuées mercredi dans la ville de Boisbriand et dans les arrondissements de Montréal-Nord et de Saint-Léonard.

Au sujet de l’opération menée, David Shane a affirmé que le SPVM augmentait « de plus en plus la pression sur les gangs criminalisés ». Cette lutte contre la violence liée aux armes à feu est faite « dans le but de ramener la paix et la quiétude de nos quartiers », a-t-il ajouté.

« Assez, c’est assez », a réitéré David Shane, en référence à la fusillade survenue le 2 août dernier à Rivière-des-Prairies, dans laquelle trois hommes ont été tués et deux personnes blessées.

Après l’évènement, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, avait annoncé la formation d’une équipe coordonnée par la Sûreté du Québec (SQ) pour aider le SPVM à « lutter contre le trafic d’armes à feu et contre la violence liée aux armes à feu, à moyen et à long terme ». Selon David Shane, le soutien fourni par la SQ « a pour effet de doubler la capacité opérationnelle » de la police de Montréal.

Le SPVM a tenu à saluer la collaboration de la population et a indiqué que toute personne qui souhaiterait signaler un évènement impliquant des armes à feu peut joindre le centre anonyme et confidentiel d’Info-Crime Montréal, en composant le 514 393-1133.