Un homme dans la quarantaine est mort tragiquement dans la nuit de samedi à dimanche lorsqu’il s’est jeté à l’eau pour secourir une femme tombée accidentellement dans le fleuve Saint-Laurent, à Lévis, sur la Rive-Sud de Québec.

La Presse Canadienne

La conjointe de la victime, qui était la troisième personne du groupe, a contacté les secours, vers 3 h 30, a rapporté le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) pour leur signaler ce qui venait de se produire au parc de l’Anse-Benson, dans le secteur Saint-Romuald, et que l’homme était introuvable.

La femme qui était tombée à l’eau initialement est ressortie de l’eau par elle-même. Elle était en état d’hypothermie, selon les patrouilleurs arrivés sur les lieux, et a été transportée à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Sa vie ne serait pas en danger.

L’homme a été retrouvé « inerte, flottant dans l’eau », quelques minutes plus tard par la Garde côtière, qui avait été demandée en assistance, a indiqué Jean-Sébastien Levan, porte-parole du SPVL.

« Les trois étaient en état d’ébriété, a précisé le constable Levan. Le niveau d’intoxication, on ne l’a pas. »

Les trois personnes sont originaires de l’extérieur de la région. Le couple dont la victime faisait partie vient de Saint-Jérôme, dans les Laurentides, et la femme qui est initialement tombée à l’eau est originaire de Sherbrooke, en Estrie.

Les policiers ignorent si l’homme est mort noyé ou en percutant les rochers. « Ça dépend de la hauteur de la marée, a dit M. Levan. À marée basse, c’est une dizaine de pieds de haut. Par contre, il y a des roches en contrebas. »

Les policiers tentent d’éclaircir ce que le groupe faisait sur les lieux peu avant le drame. Un coroner fera enquête pour éclaircir les circonstances du décès de l’homme.

Le parc de l’Anse-Benson est ouvert au public jour et nuit. Des véhicules s’y stationnent habituellement devant une bordure de ciment qui donne sur le fleuve afin de se promener ou d’admirer la vue.