Une cycliste de 50 ans est décédée mardi après avoir été happée par une automobiliste, à Senneville, dans l’ouest de l’île de Montréal. Il s’agit de la onzième collision mortelle à survenir sur le territoire du SPVM depuis le début de l’année.

Léa Carrier
Léa Carrier La Presse
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« Le décès a malheureusement été constaté à l’hôpital », a en effet confirmé en soirée l’agent Jean-Pierre Brabant, de la police de Montréal.

Cette collision était d’abord survenue peu après midi, mardi, à l’intersection du chemin Senneville et du chemin de l’Anse-à-l’Orme. « Selon les premières informations récoltées auprès de divers témoins, l’automobiliste circulait en direction sud sur le chemin de l’Anse-à-l’Orme, et la cycliste en direction nord sur cette même rue », a poursuivi M. Brabant.

Pour une raison qui n’est pas encore confirmée à ce stade, l’automobiliste aurait alors continué sa trajectoire initiale pour « aller heurter la cycliste ».

Des vérifications seront réalisées afin de vérifier si la conductrice, une femme de 29 ans qui était toujours à l’hôpital mardi soir pour traiter des blessures mineures, avait les capacités affaiblies par l’alcool.

La vitesse pourrait aussi être en cause dans cet évènement, mais l’enquête devra d’abord le confirmer, a également indiqué la police. « C’est la onzième collision mortelle à survenir sur le territoire de l’île de Montréal cette année », a détaillé Jean-Pierre Brabant.

Les enquêteurs en collision du SPVM étaient toujours sur les lieux mardi soir, afin d’éclaircir les circonstances et les causes exactes de l’évènement.