Un homme de 47 ans a été arrêté mardi, dans la foulée de coups de feu qui ont été tirés sur la rue Saint-Dominique, dans la Petite Italie. La police de Montréal a ouvert une enquête et un vaste périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

« Plusieurs appels sont entrés au 911 vers 14 h pour des coups de feu qui avaient été entendus sur Saint-Dominique, près de Saint-Zotique. Sur place, les policiers ont localisé au moins une douille au sol, sur la rue Saint-Dominique », a expliqué en après-midi une porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Véronique Comtois.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Les circonstances de l’incident demeurent nébuleuses pour l’instant, car « aucune victime ne s’est manifestée aux policiers jusqu’à maintenant ». A priori, il ne semble donc « pas y avoir de blessés » à signaler pour le moment, affirme Mme Comtois.

Vu les coups de feu, la scène a été protégée par des patrouilleurs, le temps de laisser les enquêteurs et les techniciens en identité judiciaire travailler. Ils tenteront de faire la lumière sur les circonstances et les causes exactes de cet évènement au courant des prochains jours. Des policiers à cheval ont aussi été aperçus par La Presse, sillonnant le quartier, peu après l’incident.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Pour ce qui est du suspect, un homme de 47 ans, son « implication exacte » reste encore à déterminer dans cette affaire. Il a été conduit dans un centre de détention, où il y rencontrera les enquêteurs.

Fermée pour un bon moment de la journée, la rue Saint-Zotique a été rouverte à la circulation entre l’avenue Casgrain et le boulevard Saint-Laurent en fin de soirée. Idem pour la rue Saint-Dominique, où la circulation avait d’abord été bloquée entre les rues Dante et Beaubien. La police de Montréal avait invité les citoyens à éviter le secteur.

Du porte-à-porte sera entre autres effectué et les enquêteurs pourraient visionner les bandes vidéo de caméras de surveillance à proximité, afin d’éclaircir la séquence et le déroulement des évènements.

Rappelons par ailleurs que mi-mars, un café de la Petite Italie avait été le théâtre d’une tentative d’incendie criminel dans le même secteur, mais personne n’avait été blessé. Selon nos informations, l’endroit serait parfois fréquenté par des individus liés à la mafia.